Les collections

Le musée de l’Abbatiale de Payerne abrite des collections dans le domaine de l’art médiéval, des Beaux-Arts, de l’histoire militaire et de l’histoire payernoise. La plupart de ces objets n’étant pas présentés dans le parcours de visite, nous vous invitons à découvrir, dans les pages suivantes, quelques-unes de ses œuvres emblématiques.

Art médiéval

Les plus anciens objets présents dans les collections du musée sont liés à l’Abbatiale. Il s’agit par exemple des heurtoirs en bronze du XIe siècle, que vous pouvez découvrir dans la salle capitulaire.

Payerne-Objets-05-1024x673

© Abbatiale de Payerne / Rémy Gindroz

Collection Beaux-Arts

La collection Beaux-Arts constitue la plus grande partie des objets du musée, avec environ 1800 tableaux, sculptures et œuvres graphiques. Elle comprend un grand nombres d’œuvres d’Aimée Rapin, Louis Caillaud d’Angers, Louis-Olivier Chesnay et Victor de Mestral Combremont. Du peintre paysagiste Victor de Mestral Combremont (1864-1952), le musée possède une centaine d’huiles, données en 1993 par sa famille. Louis-Olivier Chesnay (1899-1999), quant à lui, lègue au musée, par l’intermédiaire de sa veuve, une centaine d’huiles, de dessins à l’encre de chine, d’œuvres à la technique mixte et de cahiers de croquis. Cette importante donation représente l’ensemble du travail de l’artiste, à la fois peintre coloriste et poète. A la demande de Louis Caillaud d’Angers (1911-2007), sa famille enrichit la collection du musée avec le cycle de L’Apocalypse de saint Jean, réalisé entre 1984 et 1985. Initialement constitué de 40 huiles sur toile de grands formats, 39 sont conservées.
Inv.5424@2x-980x772

Louis Caillaud d’Angers,
L’Apocalypse de saint Jean : 4 – Les Chevaux de l’Apocalypse,
1984-1985, Huile sur toile, 135 x 165 cm
© Abbatiale de Payerne

Aimée Rapin

Née à Payerne, Aimée Rapin (1868-1956) est une artiste peintre privée de bras dès sa naissance. Malgré son handicap, elle cherche sa vie durant à être la plus autonome possible, en se servant adroitement de ses pieds. Elle déménage rapidement à Genève où elle suit les enseignements de Barthélemy Menn, qui joue un rôle important dans son développement artistique. Elle réalise de nombreuses commandes, encouragée par son grand ami, le pianiste Stéphan Elmas.

Malgré le tragique incendie du 2 novembre 1987, qui est à l’origine de la disparition de 91 œuvres d’Aimée Rapin, dont il ne reste que quelques fragments de pastels, les collections du musée regroupent près de 200 tableaux de l’artiste, acquis et reçus après l’incident. Il s’agit majoritairement de pastels, technique de prédilection de la peintre, qui illustrent en grande partie des portraits et des natures mortes.

Aimérapin_Trans

Aimée Rapin, Portrait de Charlotte, 1919, Pastel, 40 cm
© Abbatiale de Payerne

Général Jomini

Antoine-Henri Jomini (1779-1869) naît à Payerne. Il est l’un des plus grands théoriciens et tacticiens de guerre. Baigné dans les idées de la Révolution française, il servira la France, puis la Russie. Durant sa vie, il publie de nombreux ouvrages, notamment son fameux Traité des grandes opérations (1807). Sa vision de la stratégie est encore étudiée dans les académies militaires.

La collection du musée de l’Abbatiale comprend un certain nombre d’objets en lien avec le général Jomini, notamment des uniformes, des armes, des objets personnels, des ouvrages de littératures, dont certains écrit par Jomini, des estampes et un buste représentant le général réalisé à partir d’un plâtre de 1864 de l’artiste fribourgeoise Marcello.

Jomini_Marcello_V2-e1593001728209

Buste d’Antoine Jomini, d’après un plâtre de Marcello datant d’après 1864, Bronze,
34 x 25 x 20 cm
© Abbatiale de Payerne

Opéra de l’Impératrice du 12 au 20 juillet 2024. Billetterie et informations sur operaimperatrice.ch

Le lundi de Pentecôte (20 mai 2024), l’Abbatiale, notre accueil et le parcours de découverte seront ouverts de 10h00 à 17h30.